Wallonie gourmande : Brasseries et Vignobles ouverts !

Haut lieu du tourisme en Wallonie, l’Abbaye de Villers-La-Ville a acquis une notoriété qui dépasse largement les frontières de notre région tant par l’atmosphère particulière qui se dégage de ses lieux et de ses jardins que par les nombreuses manifestations qui s’y déroulent. Depuis 2016, la Confrérie des Hostieux Moines a souhaité, quant à elle, faire revivre une tradition associée aux abbayes en produisant in situ 4 bières bio : L’Abbaye de Villers V (bière inspirée du 18ème siècle), L’Abbaye de Villers IX, La Ténébreuse (brune, 8°) et La Lumineuse (blonde, 6.5°).

Un tableau propice pour présenter ma dernière initiative dans le cadre de la Wallonie gourmande : la 1ère édition du « Week-end Découverte des Vignobles et Brasseries de Wallonie » qui se déroulera les 17 et 18 juin prochains.

Histoire de mousse

Organisée par l’APAQ-W en collaboration avec Wallonie Belgique Tourisme (ASBL WBT) et en partenariat avec l’Agence Wallonne pour la Sécurité Routière (AWSR), 28 brasseries et 12 vignobles wallons ouvriront leurs portes durant ce week-end. Derrière une bouteille, se cache un savoir-faire, mais également les petites histoires savoureuses à découvrir au travers d’une visite d’une installation, d’un vignoble, des techniques de fabrication, d’un dialogue avec nos brasseurs et vignerons,… Les différents sites proposeront également une foule d’activités complémentaires : marché de produits locaux, concerts, quizz, balades en calèche,…de quoi passer un agréable moment entre amis ou en famille.

En novembre 2016, la bière belge a été sacrée au Patrimoine culturel et immatériel de l’Humanité par l’UNESCO. Quoi de plus normal pour un pays qui compte plus de 1.500 bières. En Wallonie, blondes, brunes, fruitées, d’abbaye,…elles sont plus de 500. Grâce au concept « Belgian Beer of Wallonia », les bières wallonnes brassées en propre sont désormais distinguables aisément.

Si la consommation de bière en Belgique recule depuis une vingtaine d’années de l’ordre de 1.4%, le Belge déguste encore 70 litres par an, c’est à l’exportation que nos bières peuvent se pousser du col avec plus de 14 millions d’hectolitres en 2016 (+8.1% par rapport à 2015), soit le double de la consommation domestique. La palme est détenue par la France (3.9 millions) et les Pays-Bas (2.32 millions), 2 marchés prioritaires pour le tourisme wallon. Ces pays sont suivis par les Etats-Unis (2.2 millions). La bière est donc bel et bien un produit touristique à part entière dont la Wallonie compte profiter au travers de sa centaine de brasseries.

…et de Vin

Nos vignerons ne sont pas en reste. La professionnalisation du secteur, avec la création de grands vignobles, permet à la Wallonie de produire près d’un million de bouteilles avec une préférence marquée pour les vins effervescents (46.5%), devant les vins blancs (37.5%), les vins rouges (11.5%) et enfin les rosés (4.5%). Aujourd’hui, la vigne s’étend sur quelque 180,3 ha. Trois Appellations d’Origine Protégée (Côtes de Sambre et Meuse, Crémant de Wallonie, Vins Mousseux de qualité de Wallonie) et une Indication Géographique Protégée (Vin de Pays des Jardins de Wallonie) ont permis de tirer l’ensemble du secteur vers le haut tout en garantissant aux consommateurs la qualité et l’origine des produits.

Des Routes gourmandes

J’ ai dévoilé également les Routes thématiques dessinées à l’occasion de l’année thématique touristique 2017 « La Wallonie gourmande ». La Route des Vins & Spiritueux sillonnera nos provinces en répertoriant 21 vignerons participants mais également 8 distilleries pour découvrir les eaux-de-vie de chez nous : du pékèt au maitrank en passant par le whisky. La Route des Bières récence 65 brasseries accessibles au public. A la rentrée 2017, « Le Sentier de grande randonnée des Abbayes trappistes » viendra s’ajouter au catalogue : emprunter les sentiers de randonnée pour relier Chimay, Rochefort et Orval.

L’ensemble de ces initiatives vient compléter les 28 itinéraires gourmands proposés par les nouvelles Maisons du Tourisme. La gourmandise, c’est une belle manière de découvrir un territoire unique par son histoire, sa culture, son folklore, son patrimoine ! Un tourisme de proximité, d’authenticité et d’innovation qui fait de la Wallonie une « terre des saveurs » à nulle autre pareille. Et pour détourner la devise de l’Abbaye de Villers-la-Ville « post visit expecto a cervisia ».

 

2 réponses

  1. actualité agriculture bio

    Bonjour,

    C’est une excellente nouvelle pour Wallonie ! J’espère que ceci sera une grande révolution dans la production agricole en Wallonie.
    En passant, je souhaiterais partager ce blog sur l’actualité agriculture bio : http://agrodevelopment.com

    A très bientôt !

  2. Christophe Waterkeyn

    Longue vie à cette Wallonie gourmande et gagnante qui – ce week-end encore – a créé deux nouvelles routes thématiques : la Route des Vins et Spiritueux et la Route des Bières. Tous les acteurs sont à votre entière disposition au fil de ces deux routes pour partager avec vous leur passion, bien souvent là vôtre aussi, leur savoir-faire et leur faire-savoir. Laissez-vous tenter, laissez vous séduire. Succomber à cette Wallonie gourmande de qualité mais avec modération bien entendu. Car notre savoir-faire se déguste avec sagesse !
    Au plaisir de vous rencontrer dans le petit Clos du Bonheur, niché au creux des ruines de Villers-la-Ville.
    Christophe Waterkeyn
    Président
    Villers-la-Vigne
    http://www.villers-la-vigne.be

Ajouter un commentaire