Une météo au beau fixe pour le tourisme wallon

J’ai choisi l’opérateur EnigmaLock qui propose des escapes games à Namur pour présenter le bilan des vacances d’été 2018 sur base d’une analyse menée par l’Observatoire du Tourisme Wallon auprès des opérateurs touristiques de la Région (hébergements, attractions mais également des Maisons du tourisme) entre le 1er juillet et le 28 août 2018.

La météo, à côté des nombreux événements organisés tout au long des deux mois d’été ainsi qu’une promotion renforcée de certaines villes, fut assurément l’un des principaux atouts du tourisme wallon cet été. 82% des acteurs wallons se disent d’ailleurs satisfaits voire très satisfaits (+5% par rapport à 2017)  tant au niveau de la fréquentation que du taux d’hébergement.

Hébergements

Première satisfaction après la légère baisse enregistrée l’an dernier, le taux d’occupation, tous types d’hébergements confondus, frôle les 70% (+6.9%). Les villages de vacances affichent quasi complet avec un taux d’occupation de 94.5% (+13%) et soulignons la belle progression des campings 68% (+12.5%). Les hébergements de terroir confirment leur intérêt auprès des touristes avec un taux de remplissage de 71% (+3.5%). Les hôtels, 69%, progressent doucement avec +2%.

Attractions

Le nombre de visiteurs des attractions wallonnes connait la même courbe ascendante +5.4%. L’Observatoire relève toutefois que le mois de juillet a été meilleur (+8%) que le mois d’août (+3%), en effet, de nombreuses activités nautiques tels que le kayak ont souffert de la sécheresse et de l’interdiction de circuler sur les cours d’eau non-navigables.

Le soleil a bien évidemment bénéficié prioritairement aux attractions extérieures (+8%), tandis qu’une baisse naturelle est constatée dans le chef des attractions indoor (-4%).

Impact des activités locales

39% des répondants soulignent (+1%), cette année encore, l’impact bénéfique des activités locales sur leur taux de fréquentation. Incontestablement, les festivals musicaux, théâtraux ou des arts de rue restent des locomotives essentielles aux côtés des diverses fêtes médiévales, brocantes, le Grand Prix de F1 ou encore de la Foire de Libramont.

La clientèle

Au niveau de l’hébergement, les principales clientèles de l’offre wallonne sont composées à 22% des Néerlandais qui optent prioritairement pour nos villages de vacances et nos campings et  à 30% de Flamands qui quant à eux préfèrent nos hôtels et les hébergements de terroir. Les Wallons 28% complètent ce tiercé suivi à distance respectable par les Bruxellois 8% et les Français 5%. Des chiffres qui démontrent l’intérêt grandissant des Wallons et Bruxellois pour une offre touristique de proximité notamment en période de forte chaleur.

La Wallonie Touristique

Les chiffres du tourisme en Wallonie pour l’année 2017 :

Notre région est une destination qui se consolide avec près de 7.830.796 de nuitées (+ 80.796) réparties essentiellement entre les hôtels (39.5%) et les hébergements de terroir (25.8%).

En niveau de la ventilation géographique, c’est le Luxembourg avec 30.9% des nuitées (2.417.871) qui est la province la plus fréquentée. Liège talonne avec 30.8% (2.412.971 nuitées) tandis que Namur et le Hainaut occupent 16.5% et 15.6% de parts de marché. Le Brabant wallon compte 479.080 nuitées soit 6.1%. La clientèle belge est largement majoritaire (60.8%) suivie par la néerlandaise (23%) et la française (6%).

La Wallonie propose 311 attractions touristiques. Elles ont attiré 11.884.696 visiteurs (+2.5%) qui se sont répartis entre les 3 pôles : culturel (36%), naturel (28%) et récréatif (36%). Dans ce cadre, c’est le Hainaut qui attire les foules (29.9%) suivi par Namur (25.3%) et le Brabant wallon (18.4%).

Le touriste type découvre tout d’abord la Wallonie en couple à 48%, avant de le faire en famille (20%). Les motifs d’un voyage en Wallonie restent très majoritairement dans une optique de détente et de loisirs (73%) avant de venir retrouver sa famille ou des amis (19%). Le tourisme d’affaires reste de l’ordre de 8%. Si 35% des touristes restent en Wallonie au moins deux jours, pour 52% la Wallonie constitue l’offre adéquate pour une seule journée d’évasions.

Plus de 20,5% des touristes viennent en Wallonie pour pratiquer la randonnée pédestre ou cycliste et qu’après la visite de nos villes et villages (14.5%) et l’inévitable shopping (13%), 10% des touristes optent pour notre Région pour découvrir sa gastronomie.

Le secteur pèse plus de 8 milliards d’euros dans l’économie wallonne. Il génère près de 83.000 emplois non-délocalisables. Un poids significatif que le Ministre entend faire progresser en misant sur l’excellence du secteur au travers notamment de labels de qualité :

  • Les Soleils qui encouragent la démarche qualitative de quelques 155 attractions touristiques;
  • Wallonie Destination Qualité qui a déjà convaincu 302 opérateurs d’optimaliser les services proposés au public;
  • Bienvenue Vélo, un label accordé à 608 opérateurs convaincus du potentiel de la bicyclette.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire