Un Gîte d’Étape à Louvain-la-Neuve

Initié en 2011, le projet de construction d’un Gîte d’Étape à Louvain-la-Neuve se concrétise aujourd’hui avec le lancement des travaux. Né d’un partenariat entre la Ville d’Ottignies-Louvain-la-Neuve, l’UCL et l’ASBL « Gîtes d’Étape du CBTJ », le chantier de construction débute donc en cette fin d’été. L’ouverture est prévue en automne 2018!

UN PARTENARIAT FRUCTUEUX

Lancée en 2011, l’idée de construire un hébergement touristique pour jeunes à Louvain‑La-Neuve a d’abord été confrontée à de nombreuses démarches formelles dont :

  • La réalisation d’une étude de faisabilité économique (2011).
  • La construction d’un partenariat entre la Ville d’Ottignies-Louvain-La-Neuve, les Gîtes d’Étape du CBTJ et l’ASBL INESU promo (2013).
  • La création d’une structure « porteuse », l’ASBL Gîte d’Étape d’Ottignies-Louvain-La-Neuve (2014).
  • La réalisation d’une étude de faisabilité architecturale par l’architecte Paul HERTSENS (2014).
  • La réalisation d’un plan financier et l’obtention d’une promesse de subsides de la part du Ministre Collin (2015).
  • La désignation d’un architecte Maître d’œuvre, le Bureau FSV² (2016).
  • L’obtention du Permis d’Urbanisme (2017).
  • La désignation de l’entrepreneur, TRADECO (2017).

Au-delà des travaux de construction, de nombreuses démarches restent nécessaires avant l’ouverture du Gîte d’Étape, prévue à l’automne 2018. Il s’agit plus particulièrement de la construction de partenariats et de programmes d’animations, de la constitution des équipes et du mode de gestion, de l’information, la communication et la sensibilisation des différents publics potentiels à cette nouvelle offre de services.

Une structure au service de ses publics

La future bâtisse s’installera sur le terrain actuellement inoccupé à l’angle formé par la rue de la Gare et la rue de la Longue Haie. Avec 124 lits répartis sur trois étages, 5 salles et des espaces communs, ce nouveau Gîte d’Étape constituera un enrichissement substantiel de l’offre d’hébergements touristiques de la ville. Il accueillera à l’automne 2018, dès la rentrée académique si le chantier se déroule idéalement, des touristes, des étudiants étrangers, des groupes scolaires, des doctorants en visite, des colonies de vacances, etc.

Le projet, tout à la fois respectueux du cadre urbain néolouvaniste et présentant une architecture moderne, s’annonce comme un bâtiment harmonieux et fonctionnel. Les principes d’accueil, de confort, d’ouverture et de simplicité du réseau des Gîtes d’Étape se retrouvent parfaitement dans le projet architectural.

Cette nouvelle infrastructure se veut accessible au plus grand nombre : « Afin de permettre à tout un chacun de profiter de ce gîte, celui-ci se voudra accessible à tous de par sa situation géographique mais également par sa politique de prix abordables et ses aménagements PMR », explique Benoît César, Secrétaire général des Gîtes d’Étape.

Ce nouveau Gîte d’Étape vise aussi à être ouvert à la vie locale, au travers de la mise à disposition de salles et de l’organisation d’activités artistiques, sociales, culturelles. Cette multifonctionnalité doit permettre d’offrir à tous les publics, locaux comme de passage, des possibilités de rencontres, d’expérimentation et de découvertes.

DONNÉES TECHNIQUES

Ce projet est marqué par les données suivantes:

Le budget total pour la construction est estimé à 4,8 millions d’euros, dont environ 50 % seront couverts par un financement de la Région Wallonne. Le coût de la construction en elle-même sera d’environ 3,4 millions d’euros, le solde couvrant l’équipement du bâtiment, les frais d’acquisition, les charges financières, les honoraires,…

Le bâtiment sera construit sur 6 niveaux, 3 d’hébergements et 3 d’espaces communs, de salles et d’espaces techniques. Le bâtiment respectera les normes d’accueil de PMR mais sera aussi conçu pour permettre un accueil « adapté » dans de nombreuses chambres.

L’impact environnemental est une préoccupation, tant au niveau de la construction que de l’exploitation, a fortiori au vu de la spécificité du public de passage qu’il faut pouvoir sensibiliser à des pratiques spécifiques. Le bâtiment sera ainsi un bâtiment « basse énergie ». Avec une attention portée à l’origine et à la composition des produits, matériels ou aliments qui seront utilisés lors de l’exploitation.

L’ouverture devrait avoir lieu en automne 2018, idéalement à la rentrée académique, mais dépendra évidemment du bon déroulement du chantier.

L’équipe en charge de la gestion du Gîte d’Étape sera constituée au cours de l’année 2018. Il s’agira probablement d’une dizaine d’ETP. Les Gîtes d’Étape essayent généralement de coupler l’activité d’hébergements avec des projets de remise à l’emploi, de formation ou de soutien à l’emploi.

L’objectif est une occupation minimale de 60%, ce qui veut dire l’accueil d’environ 10.000 personnes par an. Ces publics se déplaçant essentiellement en transport en commun, la proximité avec la gare et les arrêts de bus sont des avantages considérables.

Cinq salles seront disponibles, en plus des espaces communs, et seront proposées aux publics et associations néolouvanistes et brabançons.

SUBVENTION

Afin de concrétiser ce projet, j’ai subvention de 2.410.128 euros, soit environ 50% du montant, a été octroyée par le Ministre wallon du Tourisme, René COLLIN afin de concrétiser ce projet. Louvain-la-Neuve est actuellement la seule ville universitaire wallonne à ne pas disposer d’infrastructure de tourisme pour jeunes. Or, il existe une forte demande qui émane d’étudiants en situation temporaire, de proches en visite, de travailleurs, de sportifs en stage au Blocry ou encore de touristes.

L’aménagement de ce type de gîte est une des étapes importantes du redéploiement des hébergements de tourisme social en Wallonie. Ce redéploiement sera complété par la mise en œuvre d’une politique volontariste visant à augmenter l’accessibilité des loisirs au plus grand nombre.

Pour René COLLIN, « les auberges de jeunesse, participent à l’éducation et à l’épanouissement des jeunes en leur permettant de voyager et de découvrir le monde. Elles font partie intégrante des hébergements de tourisme social. Le tourisme pour tous permet aux jeunes, aux familles, aux moins privilégiés de découvrir la Wallonie à moindre coût et ce, dans des infrastructures de qualité. À mon initiative, le CGT lancera prochainement un appel à projets destiné aux opérateurs touristiques afin de les encourager à s’engager dans une démarche de « Tourisme pour tous ». Le catalogue « Osez la détente » regroupe déjà l’ensemble de l’offre des attractions naturelles, récréatives et culturelles proposant des tarifs démocratiques pour l’ensemble de la population ».

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire