Taxe kilométrique : la proposition de la FEB sanctionne la Wallonie

Je découvre la proposition ubuesque de l’administrateur délégué de la Fédération des entreprises de Belgique (FEB), Pieter Timmermans. Ce dernier veut faire sauter les bouchons dans les grandes villes en pénalisant, non la possession, mais l’usage du véhicule.

En Wallonie, les ruraux représentent près de 40% de la population. Ils ne sont pas confrontés aux bouchons des villes mais à la carence de solutions de transport public. La voiture est leur indispensable outil de travail et auxiliaire de vie.  “Pieter Timmermans semble si peu sûr de sa proposition qu’il envisage qu’elle ne soit pas appliquée dans les régions où il y a peu de circulation… Une taxe à 2 vitesses ?” Ce serait une grande première belge.

Je m’insurge contre cette fausse bonne idée: “Cette non-solution se révèle être une tarte à la crème aux frais des Wallons des campagnes sans résoudre les problèmes des bouchons des villes”. Je plaide pour une approche coordonnée pour une mobilité efficace au bénéficie de l’ensemble des citoyens.

 

1 réponse

  1. NELISSEN

    Autre effet pervers de cette taxe kilométrique, ce sont les plus actifs (qui circulent beaucoup pour leur travail) qui paieront le plus, ce qui revient à TAXER PLUS LE TRAVAIL.
    Les retraités (j’en ferai bientôt partie), les chômeurs, les non actifs se frottent les mains: ils payaient sans rechigner le droit d’utiliser modérément leur auto en milieu de journée, quand les actifs sont au boulot , mais désormais ce sera quasi gratuit pour eux. Ce seront les TRAVAILLEURS QUI PAIERONT PLUS CHER ENCORE NOS ROUTES A TROUS S’ ILS SONT DANS L’OBLIGATION D’ALLER TRAVAILLER EN VOITURE. Ce sont donc ceux sur qui tout repose déjà qui vont devoir payer plus encore. Pour ceux-là, je ne vois que cette solution si la taxe kilométrique nous est imposée: 1) habiter à proximité des commerces et des écoles, et circuler à pied ou à vélo; 2) revendre la voiture pour économiser le carburant, l’achat du véhicule, l’assurance et les taxes; 3) cesser peut-être de travailler et chômer (si votre employeur est éloigné de votre habitat) et vivre le plus possible en autarcie. Vous trouvez cela ridicule? Pas les défenseurs de la taxe kilométrique!

Ajouter un commentaire