Planter un arbre : un geste citoyen pour la nature

Le week-end des 25 et 26 novembre prochain sera celui de la Sainte-Catherine et par conséquent celui de la 35ème édition de « La Semaine de l’Arbre ». Cette année, j’ai choisi de mettre à l’honneur la Viorne. 120.000 plants seront distribués dans 60 communes. Depuis 1983, ce sont près de 4 millions d’arbres qui ont été plantés au travers de « La Semaine de l’Arbre ».

La Viorne est un arbuste discret de nos campagnes et sous-bois. De son nom latin Virbunum et de son masculin Viburna, la Viorne est l’arbre qui crée du lien d’où son utilisation notamment dans la vannerie. Cette espèce excelle également dans la recréation d’un maillage écologique. La variété  des noms accordés à nos viornes témoigne de la connaissance et des usages multiples liés à ces espèces : sureau d’eau, bois à quenouille ou encore bwas d’macrale.

Chaque année, dans le cadre de l’opération de « La Semaine de l’Arbre », outre les Carte-Semaine_de_l_arbre_2017120.000 plants de la Viorne – d’autres espèces seront également  proposées telles que le Charme, le Cornouiller, le Noisetier, … qui seront distribués par les 60 communes sélectionnées- la Direction des Espaces verts du Service public de Wallonie propose son appui pour trois actions liées aux espaces verts publics :

  • La plantation dans un espace public : des plants de différentes espèces (arbustes et arbres) sont mis à disposition des bénéficiaires retenus en vue de leur plantation dans des espaces publics. Cette année, 68 dossiers ont été validés.
  • L’aménagement d’un espace vert public : la possibilité de remboursement des frais liés à l’aménagement d’un espace vert public.  Cette année, 111 dossiers ont été validés.

Au travers de ces trois actions en 2017, 27.400 arbres et arbustes seront plantés.

Complémentairement à « La Semaine de l’Arbre », j’avais lancé le challenge « 110km haies » qui prévoit la plantation de haies indigènes en Wallonie.  Un défi étalé sur 3 ans et qui, après 12 mois, dépasse les 35.700 km de haies plantées dans notre région! Elles sont l’un des acteurs majeurs de la biodiversité, un espace de protection pour les animaux, un intérêt paysager, tout en remplissant un rôle essentiel de protection des sols contre l’érosion et des coulées boueuses ou encore de stockage de CO2.

« La Semaine de l’Arbre », au-delà des enjeux liés à la nature, consacre le savoir-faire du secteur horticole wallon dont la valeur de la production finale avoisine les 176 millions d’euros. Ce secteur se compose de deux branches : l’horticulture comestible (387 entreprises) et l’horticulture ornementale (2.470 entreprises) qui occupent plus de 10.000 personnes.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire