Peste porcine africaine : soutien à la filière bois

Le Gouvernement wallon, sur ma proposition, a adopté une série de mesures de soutien, dans le respect de la réglementation européenne, à la filière bois suite aux préjudices subis dans le cadre de la lutte contre le virus de la peste porcine africaine.

Depuis le 17 septembre dernier, la circulation et l’exploitation forestière sont interdites dans les zones noyau et tampon infectées par le virus et ce, afin d’assurer la plus grande quiétude possible afin d’éviter la dispersion des populations de sangliers et donc du virus. Cette disposition édictée de concert avec la Commission européenne et l’AFSCA a impacté sensiblement la filière bois notamment dans le cadre de la problématique des scolytes qui se sont propagés dans nos forêts.

Le 15 janvier dernier, le Ministre a décidé de déroger à ces interdictions :

  • Dès le 15 janvier, autorisation en zone noyau et tampon des travaux d’inventaire et de marquage des bois scolytés;
  • Au 1er février, l’exploitation des bois forestiers scolytes dans une partie des zones noyau et tampon;
  • A partir du 15 février cette disposition a été étendue à l’ensemble du territoire des zones noyau et tampon. Le DNF planifie et coordonne les différents chantiers afin d’extraire les bois scolytés et d’éviter tout risque de dispersion accidentelle du virus.

J’avais chargé l’OEWB – Office Economique Wallon du Bois – de contacter l’ensemble des exploitants et de quantifier les préjudices et de lui soumettre une méthodologie adéquate pour la ventilation des aides.

Les exploitants forestiers

Une subvention est octroyée aux exploitants forestiers qui n’ont pu accéder à leurs lots (coupés ou non) situés en ZN/ZT du 17 septembre 2018 au 15 janvier 2019.

Cette aide couvre

  • la dépréciation de valeur des bois, tant feuillus que résineux, qui étaient déjà coupés au moment de l’entrée en vigueur de l’interdiction de circulation, et qui n’ont pas pu être évacués ;
  • la dépréciation de valeur des épicéas sains au moment de l’entrée en vigueur de l’interdiction de circulation, et qui se sont ensuite dépréciés en raison de leur infestation par des scolytes, faute d’avoir pu être exploités et évacués ;
  • la dépréciation de valeur des épicéas déjà scolytés au moment de l’entrée en vigueur de l’interdiction de circulation, et qui ont subi une perte de valeur supplémentaire faute d’avoir pu être exploités et évacués ;

Les propriétaires forestiers

Une subvention est allouée aux propriétaires forestiers qui n’ont pu finaliser la vente de leurs lots de bois situés en ZN/ZT entre le 17 septembre 2018 et le 15 janvier 2019.

Cette aide couvre :

  • la dépréciation de valeur des épicéas sains au moment de l’entrée en vigueur de l’interdiction de circulation, et qui se sont ensuite dépréciés en raison de leur infestation par des scolytes, faute d’avoir pu être vendus, puis exploités et évacués ;
  • la dépréciation de valeur des épicéas qui étaient déjà scolytés au moment de l’entrée en vigueur de l’interdiction de circulation, et qui ont subi une perte de valeur supplémentaire faute d’avoir pu être vendus, puis exploités et évacués.

J’invite les exploitants et propriétaires à contacter l’OEWB pour s’assurer du caractère complet de leur dossier avant le 31 décembre prochain.

A l’échelle de la Wallonie, j’ai annoncé le report d’un an des délais d’exploitations des lots de bois sains acquis en 2017 et 2018 pour l’ensemble de la Wallonie pour les forêts publiques soumises au régime forestier. Un guichet d’informations pour la gestion des bois scolytés est également opérationnel au sein de l’OEWB. En outre,  l’analyse devant déboucher sur l’installation d’aires de stockage de bois afin de répondre aux fortes variations dans le flux des bois sera bientôt clôturée.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire