Peste porcine africaine : prolongation des mesures

Sur ma proposition, le Gouvernement wallon a adopté un nouvel arrêté portant diverses mesures temporaires de lutte contre la peste porcine africaine.

Le texte prolonge pour l’année cynégétique 2019-2020 qui débute le 1er juillet prochain, les mesures adoptées visant une dépopulation totale de l’espèce sanglier dans les différentes zones définies au sein du périmètre infecté.

De plus les modifications suivantes sont apportées :

  • Chasse dans les zones noyau et tampon

Le titulaire d’un droit de chasse peut solliciter, auprès du chef de cantonnement, une dérogation à l’interdiction de chasse pour toutes les espèces gibiers autres que le sanglier et ce, uniquement pour le tir à l’affût des gibiers dont la chasse est ouverte. Cette dérogation, modifiable et révocable, fixera les conditions à respecter.

  • Destruction dans les zones noyau et tampon

La destruction des sangliers est effectuée par les agents de l’Administration ainsi que par les titulaires de droit de chasse bénéficiant d’une dérogation, dont les conditions d’intervention ont été fixées par le DNF, à l’interdiction de chasser.

  • Zone d’observation renforcée et Zone de Vigilance

Les titulaires de droit de chasse ont l’obligation de détruire le sanglier sur leur territoire. L’objectif est d’éliminer totalement le sanglier de ces deux zones pour le 31 décembre 2019. Pour ce faire, les titulaires de droit de chasse ont l’obligation d’organiser sur leur territoire autant de battues de destruction qu’il est nécessaire pour que chaque enceinte de leur territoire soit traquée à deux reprises au moins, entre le 1er septembre et le 31 décembre 2019. Toutefois, si le DNF devait constater de faibles résultats sur un territoire donné à la date du 1er novembre 2019, l’administration pourra organiser elle-même des battues de destruction du sanglier sur ce même territoire.

L’ensemble de ces mesures visent à éradiquer le virus de la peste porcine africaine notamment par la destruction totale des populations de sangliers afin d’établir un vide sanitaire. J’en appelle encore à une vigilance totale de l’ensemble des acteurs concernés, tout particulièrement les acteurs cynégétiques, afin de rencontrer nos objectifs pour permettre une reprise normale des activités affectées par ce virus.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire