Nouveau-né en matière d’aide à la petite enfance: le BB Pack

J’avais coché la date du calendrier consacrée aux amoureux pour dévoiler, en présence de la  Ministre de l’Enfance en Fédération Wallonie-Bruxelles, Alda GREOLI, la mesure « BB Pack » : un soutien concret aux accueillant(e)s d’enfants à domicile autonomes ou conventionnées, installées ou désireuses de lancer leur activité.

La formule « BB Pack » consiste en un emprunt dont les intérêts sont à charge de la Wallonie, couplée à une prime complémentaire correspondant à maximum 20% du montant emprunté. 

Partant du constat que seuls les milieux d’accueil subventionnés de type collectif peuvent bénéficier à ce jour de subsides en infrastructures, j’ai imaginé un mécanisme spécifique qui permet aux quelque 3.300 accueillant(e)s présent(e)s sur le territoire wallon de bénéficier d’un soutien concret pour l’équipement et la sécurisation de leur milieu d’accueil dit de type familial.

Le BB Pack s’adresse aux services d’accueillant(e)s d’enfants conventionnés (SAEC) ainsi qu’aux accueillant(e)s d’enfants conventionnés et autonomes. Il consiste en :

  • la prise en charge par la Wallonie des intérêts liés à un prêt contracté par les accueillant(e)s auprès de la coopérative de finance solidaire, CREDAL, pour un montant de 3.000 euros à maximum 10.000 euros (remboursable sur une période de 10 ans maximum) ;
  • Une aide complémentaire sous forme de prime correspondant à maximum 20% du montant du prêt.

Le BB Pack concerne tant les équipements et le matériel d’accueil, d’activités intérieures et extérieures, de repos, de soins, d’espaces repas,  que la mise aux normes du bâtiment en termes de sécurité.

Logo-BBPack-Finalle « BB Pack » vient judicieusement compléter le Plan Cigogne III, lancé en 2016, et qui a mobilisé près de 60 millions d’euros répartis sur 115 projets pour quelque 3.186 places supplémentaires en milieu d’accueil dit collectif sur le territoire wallon. Les retombées conjuguées de ces 2 mesures encouragent et facilitent la création de places d’accueil en Wallonie. Mais il s’agit également d’investissements significatifs permettant de renforcer l’accès à l’emploi, d’améliorer le quotidien des familles dans leur recherche d’équilibre entre vie privée et professionnelle.

Alda GREOLI a quant à elle salué ce nouveau PACK qui « soutient idéalement le faisceau de mesures mis en place en Fédération Wallonie-Bruxelles pour doper le secteur des accueillant(e)s d’enfants ».

Après avoir déjà revalorisé les indemnisations des accueillantes de 10%, pour un total annuel de 4 millions d’euros, la Ministre de l’Enfance travaille depuis plusieurs mois à l’un des dossiers phares de la Réforme des milieux d’accueil (MILAC), pour élaborer le statut des Accueillantes conventionnées, une revendication du secteur depuis trente ans. Un test-pilote est en préparation pour démarrer dans le courant du 4ème trimestre de cette année.

De manière générale, au-delà de ces revalorisations financières et de l’élaboration du statut des accueillantes, les efforts portent aussi sur la simplification du cadre administratif des milieux d’accueil et une implication croissante des entreprises dans la création de nouvelles places, tout en garantissant leur caractère universel et non-marchand.

Les Ministres de conclure : « plus qu’accompagner, nous souhaitons encourager clairement des personnes à emprunter le chemin de l’accueil, et ce dans les meilleures conditions possibles ».

Formulaires & infos complémentaires : http://socialsante.wallonie.be/.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire