Forêt de St-Michel-Freyr : la Fondation Pairi Daiza retenue pour son projet de gestion différenciée

Sur ma proposition, le Gouvernement wallon a sélectionné le projet présenté par la Fondation Pairi Daiza qui viendra renforcer les compétences du DNF en vue d’une gestion différenciée de la forêt domaniale de Saint-Michel-Freyr.

Ce partenariat public-privé permettra l’expérimentation d’un nouveau mode de gestion orienté sur la conservation de la nature et, d’autre part, sur l’opportunité d’utiliser ce projet comme levier pour un développement touristique raisonné tout en maintenant le principe du régime forestier inhérent aux propriétés publiques et garant d’un équilibre fonctionnel.

Le projet de la Fondation repose sur trois objectifs stratégiques fondamentaux :

  • Renaturer le massif forestier : renforcer la voie initiée par le DNF et les Chasses de la Couronne pour augmenter la naturalité du massif et en faire un site Natura 2000 exemplaire. St-Michel doit devenir le haut lieu de la biodiversité en Ardenne en proposant des paysages diversifiés représentant une mosaïque de milieux naturels dominés par la forêt, capable d’évoluer dans un équilibre dynamique avec le climat et ses perturbations, ainsi qu’avec les populations herbivores.
  • Ré-enchanter la forêt et ses utilisateurs en développant de nouveaux modes d’interactions avec l’écosystème forestier en vue de la promotion d’un tourisme diffus à haute valeur ajoutée.
  • Valorisation économique des produits forestiers de qualité en mettant en œuvre une gestion durable des ressources naturelles nécessaires à la production de biens et de services générés par la forêt dans le contexte d’un site Natura 2000 à haut potentiel biologique.

Le projet de la Fondation Pairi Daiza repose sur la participation active des acteurs et des usagers de la forêt.

Suite à la décision favorable du Gouvernement, j’ ai chargé ses services de rédiger, en partenariat avec la Fondation Pairi Daiza, un contrat de gestion d’une période minimale de 20 ans renouvelable. Ce dernier délimitera les droits et devoirs de chacune des parties. Le projet sera présenté au Gouvernement endéans les 3 mois.

J’entends démontrer,à travers ce projet expérimental dont les modalités sont ainsi balisées et précisées, qu’un partenariat entre le savoir-faire du Département Nature et Forêt et l’expertise d’un promoteur privé peut être favorable au renforcement de la biodiversité, à la recherche scientifique et à l’attractivité touristique.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire