DiversiFerm: consolider l’accompagnement agricole

Sur ma proposition, le Gouvernement wallon a approuvé le renouvellement de la convention-cadre d’un montant annuel de 679.000 euros en faveur de DiversiFerm pour la période 2018-2023.

Un projet de production, de transformation et de commercialisation à la ferme requiert une analyse préalable et un encadrement personnalisé. En vue d’assurer un développement performant de la diversification agricole et des circuits courts, la Wallonie a mis en place une structure d’accompagnement dénommée DiversiFerm qui rassemble 4 partenaires:

  • Gembloux Agro-Bio Tech (ULiège – GxABT)
  • l’asbl Accueil Champêtre en Wallonie (ACW)
  • le Centre pour l’Agronomie et l’Agro-industrie de la province du Hainaut (CARAH)
  • l’Ecole Provinciale d’Agronomie et des Sciences de Ciney (EPASC).

La Wallonie s’appuie sur ces expertises pour soutenir l’accompagnement technique, économique, administratif et sanitaire des agriculteurs qui s’inscrivent dans une démarche de diversification en transformant leur production agro-alimentaire et/ou en la commercialisant en circuit court.

En effet, leur nombre ne cesse de croitre. Plus de 1.000 dossiers de producteurs-transformateurs différents ont déjà été suivis et enregistrés. Aujourd’hui, si la transformation des produits laitiers occupe la première place dans les dossiers traités, il convient de renforcer les outils qui permettront de renforcer la transformation des matières premières dans d’autres filières. Une démarche qui rejoint la volonté des consommateurs de consommer davantage de produits locaux.

Le renouvellement de cette convention-cadre prévoit désormais 2 types d’accompagnement :

  • un accompagnement en matière d’hygiène des denrées alimentaires assuré par l’Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech (ULg-GxABT). Il vise la mise en conformité des producteurs avec la législation en matière d’hygiène alimentaire
  • un accompagnement technologique assuré par :
  • le Centre pour l’Agronomie et l’Agro-industrie de la Province du Hainaut (CARAH), pour les provinces du Hainaut et du Brabant wallon et par l’Ecole provinciale d’Agronomie et des Sciences de Ciney (EPASC) pour les autres provinces wallonnes pour la filière lait.
  • l’Université de Liège, Gembloux Agro-Bio Tech (ULg-GxABT) pour les autres filières animale et végétale;

Pour des raisons de simplification administrative, cette convention-cadre n’intègre plus la partie « accompagnement économique et administratif », qui reste toujours assurée par Accueil Champêtre en Wallonie, en étroite collaboration avec DiversiFerm.

Désormais, la transformation des matières premières constitue un atout indispensable pour nos producteurs qui doivent affirmer leur présence dans la chaîne de production, de valorisation et de commercialisation. C’est une nouvelle approche du métier d’agriculteur. L’encadrement et l’accompagnement proposés par la Wallonie permettent d’envisager ce tournant tout en consolidant durablement nos exploitations.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire