Des « Endroits de camp » sécurisés !

En collaboration avec l’ASBL « Atouts Camps », j’ai dévoilé les 85 lauréats de l’appel à projets, lancé en janvier dernier, permettant aux propriétaires d’endroits de camp, de réaliser les investissements nécessaires garantissant la sécurité, l’hygiène et le confort de nos jeunes.

 

En effet, le nombre d’endroits de camps répondant aux normes de sécurité élémentaires, disposant de sanitaires de qualité et en suffisance, d’infrastructures appropriées, le tout à prix abordable et situé dans un endroit propice à l’accueil de jeunes, est nettement inférieur à la demande. Pour ce faire, j’ai mobilisé 751.000 euros qui seront destinés à :

  • soutenir financièrement les exploitants pour assurer le coût de la mise aux normes de leur bâtiment et éviter de la sorte, soit la fermeture d’endroits de camp, soit leur exploitation dans le non-respect des normes de sécurité-incendie;
  • encourager les endroits de camp à offrir aux mouvements de jeunesse des locaux appropriés et un équipement de qualité pour les camps, que ce soit au niveau de la cuisine ou des sanitaires ;
  • encourager l’accessibilité aux Personnes à Mobilité Réduite.

Le taux de subvention des projets est fixé à 80% du montant des dépenses éligibles. La répartition géographique par province de ces lauréats est la suivante :

Lux Liège Bw Namur Hainaut
Non labellisé 7 14 3 18 12
Labellisé 8 10 0 8 5
Total 16 23 3 26 17

 

 

Label « Endroit de camp »

Le label « Endroit de camp » est attribué à des établissements touristiques destinés essentiellement à une occupation par des groupes locaux de mouvements de jeunesse. Actuellement, l’ASBL « Atouts camps » dénombre 121 endroits de camp labellisés.  Parmi les 85 projets sélectionnés, 31 disposent de ce label. Les 54 autres ont deux ans pour l’obtenir.

Valable pour une durée de 10 ans, il garantit des endroits de camp de qualité où :

  • les bâtiments répondent aux normes de sécurité-incendie ;
  • les bâtiments sont propres et équipés de sanitaires adaptés ;
  • le prix est plafonné et accessible aux mouvements de jeunesse ;
  • l’espace est approprié, comporte une capacité maximale et dispose d’aménagements extérieurs accessibles ;
  • une cuisine équipée et du matériel adéquat sont mis à disposition.

 

 

Plateforme d’aide

Les nombreux camps organisés peuvent générer des tensions avec le voisinage ou causer des problèmes notamment lors de conditions climatiques particulières (intempéries, sécheresse,…).

J’ai également annoncé, avec le Gouverneur de la Province de Luxembourg, l’extension du projet de plateforme d’aides aux mouvements de jeunesse élaboré par la zone de Police Famenne Ardennes[1] aux 8 communes de la zone Centre Ardennes[2] dès cet été. L’intégration des 24 autres entités de la province est prévue en 2019 et 2020.

Cet outil, piloté par un agent de prévention en collaboration avec les mouvements de jeunesse, permet de vivre de manière plus sereine la période des camps en :

  • garantissant la sécurité et le respect du vivre-ensemble dans toutes les communes de la Province de Luxembourg ;
  • permettant aux Bourgmestres des communes d’avoir une vue globale sur les demandes de camps dans leur région et de s’assurer que tous les lieux de camp sont bien adaptés et autorisés à recevoir ces jeunes ;
  • disposant des données précises sur tous les camps et en donner l’accès aux services de secours concernés afin de permettre des interventions rapides et ciblées ;
  • permettant aux Fédérations de maintenir leur mission éducative, en les impliquant directement dans la recherche de solutions ;
  • en prévenant d’éventuels problèmes et en anticipant les risques pour les groupes de jeunes.

L’objectif n’est donc absolument pas de sanctionner ou contrôler davantage, même s’il est clair que l’outil facilite le travail en cas de troubles à l’ordre public. Si le projet démarre en Province de Luxembourg en raison de sa forte attractivité pour les camps, l’analyse des résultats obtenus sur le terrain devra permettre son extension sur l’ensemble du territoire wallon.

[1] Durbuy, Erezée, Gouvy, Hotton, Houffalize, La Roche en Ardenne, Manhay, Nassogne, Marche-en-Famenne, Rendeux, Tenneville et Vielsam

[2] Bastogne, Bertogne, Fauvillers, Léglise, Libramont-Chevigny, Neufchâteau, Sainte-Ode et Vaux-Sur-Sûre

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire