Crise des œufs en Wallonie : du concret pour nos éleveurs

Les Ministres wallons de l’Economie et de l’Agriculture, Pierre-Yves JEHOLET et René COLLIN, ont réuni ce vendredi les associations professionnelles agricoles, les administrations concernées, le Collège des Producteurs, l’APAQW, la SOWALFIN ainsi que la FEVIA afin d’évaluer la situation suite à la crise des œufs contaminés.
 
Nous avons pris la mesure des difficultés des élevages avicoles et des entreprises agroalimentaires victimes de la fraude au Fipronil.
 
Tout en saluant la mise en place d’une task force nationale, à laquelle la Wallonie participe activement, et les 10 mesures d’appui annoncées par le Gouvernement fédéral, nous avons donné instruction à nos services respectifs de mettre en place un mécanisme d’aide complémentaire à l’action fédérale visant la poursuite des activités et la réduction au maximum des pertes.
 
Sur base de l’Arrêté du Gouvernement wallon du 15 décembre 2016 relatif à l’octroi d’une aide aux exploitations agricoles visant à faire face à la baisse des prix des produits agricoles ou à des évènements exceptionnels, je vais débloquer un maximum de 15.000 euros pour chacune des exploitations wallonnes concernées par la crise des œufs contaminés. Cette mesure concrétise ma volonté d’apporter un soutien rapide au secteur qui doit faire face à d’importants problèmes de trésorerie. Un helpdesk spécifique, au départ du Collège des Producteurs, assurera, dès la semaine prochaine le montage des dossiers de demande d’aides des éleveurs concernés.
 
De son côté, Pierre-Yves JEHOLET, au travers de la SOWALFIN, propose un produit mixte et automatique composé d’une garantie de 75% pour un prêt plafonné à 50.000 euros et d’un prêt subordonné de maximum 50% sur 25.000 euros. Le Ministre souligne l’efficience de cette modalité dont le volet administratif est directement pris en charge par les institutions bancaires.
 
Les 70 élevages wallons de poules pondeuses, ne sont en rien responsables de cette crise, dont l’origine provient d’une fraude industrielle!  Ils invitent le Gouvernement fédéral, au travers de la task force, d’assurer la complémentarité des aides spécifiques adoptées par les différents niveaux de pouvoir. Nous plaidons également pour une opérationnalisation, dans les meilleurs délais, des options entérinées par le fédéral. Nous confirmons également notre intention de mener de concert des campagnes de promotion à la fois sur les marchés intérieur et extérieur.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire