Cap’ Hirondelles

J’ai lancé ce jour un appel à projets, baptisé « CAP’ Hirondelles »,  afin de développer des actions en faveur des hirondelles.

Symboles de chance et de liberté, elles annoncent le retour du printemps… Les hirondelles font partie intégrante de notre patrimoine naturel vivant. Trois espèces sont présentes en Wallonie : l’Hirondelle rustique, l’Hirondelle de fenêtre et l’Hirondelle de rivage.

Depuis la fin des années 70, la population de ces oiseaux a fortement baissé en Wallonie mais aussi partout ailleurs en Europe. Cette diminution est estimée à 80% en 40 ans ! Plusieurs éléments sont à l’origine de cette inquiétante diminution. On pointe notamment la disparition de leurs habitats, l’évolution du paysage, la diminution du nombre d’insectes ou encore des problèmes rencontrés durant leur migration ou les aléas climatiques…

L’objectif de ce programme est d’améliorer les conditions de vie de ces oiseaux et de renforcer leur reproduction dans le but de constituer des pôles de redéploiement de l’espèce. Les projets proposés devront favoriser l’auto-construction de nids naturels par les hirondelles (ex : support d’accroche, bac à boue, foin, gravillons…). L’appel s’adresse à Logo CapHirondellestrois publics : les agriculteurs, les collectivités et les administrations communales. Les 50 projets retenus bénéficieront d’une prise en charge par la Wallonie du coût d’aménagement des installations ainsi que

  • pour les agriculteurs, un achat groupé et la mise à disposition gratuite de matériel ;
  • pour les collectivités, une subvention en fonction des particularités (maximum 1000 €) ;
  • pour les administrations communales : une subvention en fonction des particularités (maximum 2000 €) ;

Les formulaires de candidature sont à introduire auprès de l’ASBL Les Bocages pour le 25 janvier 2018 au plus tard. Toutes les modalités sont disponibles sur http://biodiversite.wallonie.be/caphirondelles

En parallèle de l’appel à projets, une campagne de communication et de sensibilisation sera  lancée. Dès avril 2018, l’exposition « Si j’étais une hirondelle… » sera mise gratuitement à disposition des communes, des écoles, des collectivités… Une plaquette « Je protège les hirondelles » sera apposée sur les bâtiments fréquentés par ces oiseaux. Enfin, sur les sites particulièrement représentatifs, un panneau didactique d’extérieur sera installé afin d’expliquer le projet de sauvegarde.

Cap’Hirondelles entre dans la dynamique du Réseau Wallonie Nature qui a pour objectif d’améliorer le potentiel d’accueil de la flore et de la faune indigènes et préserve ainsi la biodiversité. La mise en œuvre de projets tels que « Cimetière Nature », « 110kms haies » ou encore « Ose le vert, recrée ta cour », a permis à différents publics de découvrir qu’il était possible de faire mieux coexister nature et activités humaines.

1 réponse

  1. BAYART Bernard

    Nous soutenons le projet hirondelle, habitant une ferme répertoriée près de tournai, elle est déjà le refuge d’hirondelles et elles font partie intégrante de la beauté du site en été . Nous avons remarqué que les printemps secs de ces dernières années ne les ont pas favorisé pour la fabrication des nids mais heureusement que les vaches sont là car elles vont chercher leur boue près des abreuvoirs où les vaches piétinent la terre…..

Ajouter un commentaire